• « Nous sommes menacés parce que nous sommes un pays de liberté.»

    Et parce que nous sommes un pays de liberté, nous conjurerons les menaces, et nous punirons les agresseurs » (le Président de la République)

    « Nous sommes menacés parce que nous sommes un pays de liberté.»

    à Hennebont comme dans toute la France et dans le monde, nous avons tous été horrifiés par l'atrocité et l'ignominie des assassins qui ont froidement mis à mort 17 de nos compatriotes : des journalistes et dessinateurs qui ont consacré leur existence au service de la liberté d'expression, des policiers qui quotidiennement risquent leur vie pour défendre notre sécurité aussi bien individuelle que collective, des employés, passants  et clients qui souhaitaient vivre et travailler en paix et en sécurité.

    Mais au delà du dégoût et de la révolte, ne cédons pas à la haine et à la stigmatisation aveugle, ce serait jouer le jeu des intolérants et des obscurantistes qui remettent en cause et veulent par la force anéantir tout l'acquit de notre histoire et de notre contribution au progrès universel.

    Depuis plus de 2 siècles et malgré les aléas et les blessures de l'histoire, s'est concrétisée chez nous et dans le monde une volonté de vivre tous ensemble en paix  et dans le respect de nos différences autour des valeurs universelles qui fondent notre état de droit : la liberté de dire, de croire et de penser, l'égalité des droits et des devoirs, la solidarité et le dialogue.

    En mémoire de ceux qui sont morts au nom de notre liberté, sachons défendre collectivement ces valeurs, tous unis autour de cet idéal, et ne nous laissons pas contaminer par les cris de haine et les appels à la violence et au rejet, 

    L'allocution du Président